Livres sur l’ histoire de la Bretagne 🔝

Vous cherchez un livre sur l’ histoire de la Bretagne mais vous ne savez toujours pas lequel choisir?

Pour cette raison Livres a lire a élaboré pour vous une classement des meilleurs livres disponibles en ligne.

🏆 Meilleuers livres sur l’ histoire de la Bretagne du moment: comparatif et avis

The Literature of the Irish in Britain: Autobiography and Memoir, 1725-2001

The Literature of the Irish in Britain: Autobiography and Memoir, 1725-2001
1 Critiques

  • Harte, L. (Author)

Bretzel & beurre salé - Tome 2 : Une pilule difficile à avaler

Bretzel & beurre salé - Tome 2 : Une pilule difficile à avaler
250 Critiques

  • Le Moal, Margot (Author)

Ma petite histoire de la Bretagne

Ma petite histoire de la Bretagne
14 Critiques

  • Bensard, Eva (Author)

Bienvenue chez les Gaulois: Essai socio-historico-humoristique pour mieux comprendre les Français

Bienvenue chez les Gaulois: Essai socio-historico-humoristique pour mieux comprendre les Français
35 Critiques

  • Chevallier, Gaspard (Author)

Histoire de la Bretagne ancienne et moderne: Edition Collector - Charles Barthélémy

Histoire de la Bretagne ancienne et moderne: Edition Collector - Charles Barthélémy

  • Barthélémy, Charles (Author)

🥇Meilleuer livre sur l’ histoire de la Bretagne: notre choix

Choisissez le meilleur livre sur l’ histoire de la Bretagne pourrait être un peu plus difficile que semble. Cela dit, basé sur avis des lecteurs, Histoire de la Bretagne ancienne au prix de 10,99 EUR est le meilleur livre présent en ligne :

Meilleuer
Histoire de la Bretagne ancienne et moderne: Edition Collector - Charles Barthélémy

Histoire de la Bretagne ancienne et moderne: Edition Collector - Charles Barthélémy

  • Barthélémy, Charles (Author)

Pourquoi acheter livres sur l’ histoire de la Bretagne online?

Aujourd’hui, la majorité d’entre nous recherche en ligne le terme livre sur l’ histoire de la Bretagne avant d’acheter un produit. Il y a une multitude de sites ecommerce spécifiques sur Histoire mais, grâce à notre sélection, acheter livres sur l’ histoire de la Bretagne ne prendra que quelques clics. D’ailleurs, vous pourrez rapidement vérifier les opinions d’autres consommateurs. Nous achetons exclusivement les produits qui ont reçu les meilleures notes.

Livraison à domicile

Achetez votre livre en quelques secondes depuis votre smartphone, votre tablet ou votre ordinateur portable et recevez votre produit au plus vite chez vous. Bénéficiez de la possibilité de vous faire livrer votre produit sans vous déplacer en magasin. Le produit sera livré directement à votre domicile sous peu. Les frais de livraison sont inclus dans la plupart des produits que nous proposons. Pour les produits Prime la livraison sera effectuée en 24/48 heures.

 

L’histoire de la Bretagne commence avec un peuplement dont les traces remontent à la Préhistoire, dès 700 000 ans av. J.-C. La période néolithique, qui commence dans ces régions vers 5000 av. J.-C., y est marquée par le développement d’un mégalithisme important se manifestant dans des sites comme le cairn de Barnenez, le cairn de Gavrinis, la Table des Marchands de Locmariaquer ou les alignements de Carnac. Au cours de sa protohistoire qui commence vers le milieu du IIIe millénaire av. J.-C., le sous-sol riche en étain permet l’essor d’une industrie produisant des objets de bronze, ainsi que de circuits commerciaux d’exportation vers d’autres régions d’Europe. Durant les siècles qui précèdent notre ère, elle est habitée par des peuples gaulois comme les Vénètes ou les Namnètes, avant que ces territoires ne soient conquis par Jules César en 57 av. J.-C., puis progressivement romanisés.

Faisant partie de l’Armorique lors de la période gallo-romaine, elle voit se développer un commerce maritime important autour des ports de Nantes, Vannes et Alet, ainsi que des usines de salaison le long de ses côtes. Lorsque le pouvoir romain connait des crises aux IIIe et Ve siècles, les premiers Bretons insulaires sont appelés par le pouvoir impérial pour aider à sécuriser son territoire, commençant ainsi un mouvement migratoire qui se poursuit jusqu’au VIe siècle, et donnant naissance à plusieurs royaumes dans la péninsule. C’est pour prévenir des incursions bretonnes que le royaume franc voisin met en place une marche de Bretagne incorporant le comté de Rennes et celui de Nantes. Les Mérovingiens puis les Carolingiens tentent du VIe siècle au VIIIe siècle d’intégrer cette région au royaume franc, avec des succès limités et éphémères.

L’unité de la région sous la forme du royaume de Bretagne se fait en 851 avec le roi Erispoë, fils de Nominoë, mais ne perdure pas à cause des querelles de succession et des incursions normandes. Dès 939, un duché de Bretagne prend sa suite dans des frontières quasi définitives, administré par des ducs issus de maisons bretonnes de 939 à 1166, avant qu’il ne tombe dans la sphère d’influence des Plantagenêts puis des Capétiens. La guerre de Succession de Bretagne voit s’affronter de 1341 à 1364, sur fond de Guerre de Cent Ans, différentes factions qui luttent pour s’approprier le duché. Un pouvoir autonome émerge ensuite lors des XIVe et XVe siècles, qui mène une politique d’indépendance vis-à-vis du royaume de France, mais qui aboutit finalement à l’union de la Bretagne à la France en 1532.

La province bretonne intégrée au royaume français conserve une relative autonomie, bénéficiant d’institutions propres. Après une période de forte croissance économique et démographique aux XVIe et XVIIe siècles grâce à la paix retrouvée, la Bretagne connaît des temps plus troublés de la fin du XVIIe siècle à la Révolution française en 1789. La province est dissoute en 1790 et son territoire réparti entre les cinq départements des Côtes-du-Nord, du Finistère, d’Ille-et-Vilaine, de la Loire-inférieure et du Morbihan.

Durant le « Long XIXe siècle » (1789-1914), marqué par une modernisation de son agriculture et par une explosion démographique, une émigration dans le reste de la France se développe. Terre alors réputée conservatrice, elle voit néanmoins se développer des mouvements ouvriers importants dans des villes comme Brest, Lorient ou Saint-Nazaire. La Première Guerre mondiale constitue un tournant important pour les Bretons, qui découvrent alors d’autres modes de vie que certains vont chercher peu à peu à intégrer. La question de la place de la langue bretonne et des traditions de la région devient l’élément central d’un mouvement politique breton qui commence à émerger à la même époque. Un long processus de modernisation court des années 1920 aux années 1970, de concert avec un mouvement de réaffirmation culturelle.