Livres sur l’ histoire des Philippines 🔝

Vous avez cherchĂ© un livre sur l’ histoire des Philippines mais vous ĂȘtes en train de dĂ©cider lequel acheter?

Ne vous inquiétez pas Livres a lire a préparé pour toi une liste des meilleurs livres disponibles en ligne.

🏆 Meilleuers livres sur l’ histoire des Philippines du moment: comparatif et avis

The Promise of the Foreign: Nationalism and the Technics of Translation in the Spanish Philippines (English Edition)

The Promise of the Foreign: Nationalism and the Technics of Translation in the Spanish Philippines (English Edition)
1 Critiques

  • Rafael, Vicente L. (Author)

AIR FRYER 3.0: 250 recettes faciles, savoureuses et saines Ă  prĂ©parer en un clin d'Ɠil. Frire, cuire et griller sans huile deviendra un jeu d’enfant

AIR FRYER 3.0: 250 recettes faciles, savoureuses et saines Ă  prĂ©parer en un clin d'Ɠil. Frire, cuire et griller sans huile deviendra un jeu d’enfant
15 Critiques

  • Martin, Alexie (Author)

đŸ„‡Meilleuer livre sur l’ histoire des Philippines: le plus conseillĂ©

SĂ©lectionnez le meilleur livre sur l’ histoire des Philippines pourrait ĂȘtre un peu plus compliquĂ© que vous croyez. Pourtant, basĂ© sur notre opinion, The Promise of the Foreign: au prix de 16,58 EUR est le meilleur livre disponible en ligne :

Meilleuer
The Promise of the Foreign: Nationalism and the Technics of Translation in the Spanish Philippines (English Edition)
1 Critiques

The Promise of the Foreign: Nationalism and the Technics of Translation in the Spanish Philippines (English Edition)

  • Rafael, Vicente L. (Author)

Pourquoi acheter livres sur l’ histoire des Philippines en ligne?

De nos jours, la plupart d’entre nous recherche sur internet livre sur l’ histoire des Philippines avant d’acquĂ©rir un produit. Il y a une multitude de sites e-commerce spĂ©cialisĂ©s dans Histoire cependant, avec notre sĂ©lection, acquĂ©rir livres sur l’ histoire des Philippines nĂ©cessitera seulement quelques clics. Aussi, vous pourrez facilement consulter les retours d’autres consommateurs. Nous sĂ©lectionnons exclusivement les produits qui ont reçu les meilleures notes.

Livraison Ă  domicile

Commandez votre livre en quelques clics depuis votre tĂ©lĂ©phone, votre tablette ou votre laptop et recevez votre produit au plus vite Ă  votre domicile. Profitez de la l’opportunitĂ© de recevoir votre commande sans effort. Le produit commandĂ© sera livrĂ© directement Ă  votre domicile sous peu. Les coĂ»ts de livraison sont gratuit dans la plupart des produits que nous sĂ©lectionnons. Pour les produits Prime cela sera fait en 24/48 heures.

 

L’histoire des Philippines a commencĂ© avec l’arrivĂ©e des premiers humains il y a au moins 709 000 ans, comme le suggĂšre la dĂ©couverte d’outils en pierre du PlĂ©istocĂšne et de restes d’animaux abattus associĂ©s Ă  l’activitĂ© d’hominines dans l’Ăźle de Luçon, sur le site de Kalinga. Les premiers fossiles d’humains aux Philippines sont ceux d’ Homo luzonensis, un humain archaĂŻque, prĂ©sent il y a au moins 67 000 ans, Ă©galement dans l’Ăźle de Luçon. Les premiers fossiles d’Homme moderne (Homo sapiens) aux Philippines datent de 47 000 ans ; ils ont Ă©tĂ© dĂ©couverts Ă  Palawan dans la grotte de Tabon.

Les groupes Negritos sont les premiers habitants des Philippines prĂ©historiques auxquels les chercheurs attribuent la formation d’États, ou d’Ă©tablissements prĂ©sentant divers degrĂ©s de spĂ©cialisation Ă©conomique, de stratification sociale et d’organisation politique. A la migration des Negritos vers les Ăźles a succĂ©dĂ© celle des groupes d’AustronĂ©siens ; voir Migrations prĂ©historiques vers les Philippines.

Fernand de Magellan est le premier EuropĂ©en Ă  visiter l’archipel quand il dĂ©barque sur l’üle de Homonhon, au sud-est de Samar, le . Avant l’arrivĂ©e de Magellan, plusieurs royaumes et sultanats existaient aux Philippines, tels que le royaume bouddhiste de Butuan, les royaumes de Tondo et Maysapan, florissants depuis le Xe siĂšcle, ou les sultanats musulmans de Sulu, Maynila, Maguindanao et Lanao. Ces divers royaumes atteignent une organisation politique et sociale complexe, et commercent avec la Chine, l’Inde, le Japon, la ThaĂŻlande, le ViĂȘt Nam et Java, mais aucun n’arrive Ă  Ă©tendre son influence sur l’ensemble de l’archipel actuel des Philippines. Par ailleurs, des populations Barangays demeurent indĂ©pendantes dans l’archipel, et sont parfois alliĂ©es avec un ou plusieurs des grands royaumes avoisinants.

La colonisation espagnole commence avec l’arrivĂ©e de Miguel LĂłpez de Legazpi en 1565, qui Ă©tablit la colonie permanente de San Miguel sur l’üle de Cebu. D’autres colonies sont ensuite implantĂ©es de plus en plus au nord, atteignant la baie de Manille sur l’üle de Luçon en 1571. À Manille, les Espagnols construisent une nouvelle ville. L’Empire espagnol domine l’archipel durant plus de trois siĂšcles.

Les Espagnols apportent une unitĂ© politique Ă  un archipel auparavant formĂ© de royaumes et communautĂ©s indĂ©pendantes et qui devient les Philippines ; ils introduisent des Ă©lĂ©ments de la civilisation occidentale comme l’imprimerie et le calendrier. Les Philippines sont gĂ©rĂ©es comme un territoire de la Nouvelle-Espagne et administrĂ©es depuis Mexico entre 1565 et 1821, puis directement depuis Madrid entre 1821 et la fin de la guerre hispano-amĂ©ricaine en 1898, avec une brĂšve pĂ©riode d’administration britannique entre 1762 et 1764. Durant cette pĂ©riode de domination espagnole, de nombreuses villes sont fondĂ©es, des infrastructures construites, de nouvelles cultures et de nouveaux animaux d’élevage sont introduits, et le commerce est florissant. Les missionnaires espagnols convertissent la plupart de la population au christianisme et fondent des Ă©coles, des universitĂ©s et des hĂŽpitaux Ă  travers les diverses Ăźles de l’archipel.

La rĂ©volution philippine contre l’Espagne dĂ©bute en avril 1896, et se termine deux ans plus tard par la proclamation d’indĂ©pendance et l’établissement de la PremiĂšre RĂ©publique des Philippines. Toutefois, le traitĂ© de Paris de 1898, qui marque la fin de la guerre hispano-amĂ©ricaine, transfĂšre le contrĂŽle des Philippines aux États-Unis. Cet accord n’est pas reconnu par le gouvernement philippin, qui dĂ©clare la guerre aux États-Unis le 2 juin 1899. Le prĂ©sident du pays, Emilio Aguinaldo, est capturĂ© en 1901 et le gouvernement amĂ©ricain dĂ©clare le conflit officiellement terminĂ© en 1902. Les leaders philippins reconnaissent la victoire amĂ©ricaine, mais les hostilitĂ©s se poursuivent jusqu’en 1913. L’administration amĂ©ricaine des Philippines commence rĂ©ellement en 1905. Une autonomie partielle est promulguĂ©e en 1935, en prĂ©paration de l’indĂ©pendance complĂšte du pays prĂ©vue pour 1946. Cette pĂ©riode de prĂ©paration est interrompue par l’occupation japonaise des Ăźles au cours de la Seconde Guerre mondiale, mais elle est finalement conclue par le traitĂ© de Manille qui Ă©tablit l’indĂ©pendance du pays.

Alors que l’Ă©conomie du pays est prometteuse dans les annĂ©es 1950 et 1960, les Philippines voient Ă©merger une crise Ă  la fin des annĂ©es 1960 et le dĂ©but des annĂ©es 1970 avec l’émergence d’un mouvement Ă©tudiant et de dĂ©sordres civils visant la dictature exercĂ©e par le prĂ©sident Ferdinand Marcos qui Ă©tablit la loi martiale en 1972. Proche du gouvernement amĂ©ricain, Marcos continue Ă  ĂȘtre soutenu par celui-ci, mĂȘme s’il est bien connu que son rĂ©gime abuse de la corruption et enfreint rĂ©guliĂšrement les droits de l’Homme. La rĂ©volution philippine de 1986, qui s’effectue sans effusion de sang, marque la fin du gouvernement de Marcos et le retour de la dĂ©mocratie dans le pays. Depuis, le pays est toutefois marquĂ© par une forte instabilitĂ© politique et une Ă©conomie un peu affaiblie, qui connaĂźt cependant un taux de croissance en augmentation dans les annĂ©es 2010, estimĂ© Ă  6,4 % pour l’annĂ©e 2015.