Livres sur l’ histoire du Chili 🔝

Vous cherchez un livre sur l’ histoire du Chili cependant vous ne savez toujours pas lequel acheter?

Pour cette raison Livres a lire a préparé pour vous une sélection des de tous les temps livres disponibles sur Amazon.

🏆 Meilleuers livres sur l’ histoire du Chili : notre sélection

Great Escapes Yoga. The Retreat Book

Great Escapes Yoga. The Retreat Book
9 Critiques

Stade national 1973: Le Chili les yeux bandés - Essai autobiographique (L'Autre Amérique)

Stade national 1973: Le Chili les yeux bandés - Essai autobiographique (L'Autre Amérique)

  • Montealegre Iturra, Jorge (Author)

The Militant Song Movement in Latin America: Chile, Uruguay, and Argentina (English Edition)

The Militant Song Movement in Latin America: Chile, Uruguay, and Argentina (English Edition)

Essai Sur l'Histoire Naturelle Du Chili

Essai Sur l'Histoire Naturelle Du Chili

The Transformations of Araucania from Valdivia's Letters to Vivar's Chronicle

The Transformations of Araucania from Valdivia's Letters to Vivar's Chronicle

  • Cordero, Maraia de Jesaus (Author)

🥇Meilleuer livre sur l’ histoire du Chili: le bestseller absolu

Choisissez le meilleur livre sur l’ histoire du Chili peut être un peu plus compliqué que vous pensez. Cela dit, basé sur avis des lecteurs, Stade national 1973: Le Chili au prix de 15,99 EUR est le meilleur livre présent à vendre :

Meilleuer
Stade national 1973: Le Chili les yeux bandés - Essai autobiographique (L'Autre Amérique)

Stade national 1973: Le Chili les yeux bandés - Essai autobiographique (L'Autre Amérique)

  • Montealegre Iturra, Jorge (Author)

Pourquoi acheter livres sur l’ histoire du Chili online?

De nos jours, la majorité d’entre nous recherche sur Google le mot-clé livre sur l’ histoire du Chili avant de se procurer un produit. Il existe une multitude de sites e-commerce spécifiques sur Histoire toutefois, grâce à notre classement, acheter livres sur l’ histoire du Chili sera une histoire de quelques clics. En plus, vous pourrez rapidement vérifier les retours d’autres acheteurs. Nous achetons exclusivement les produits qui ont obtenu les meilleures critiques.

Livraison à domicile

Commandez votre livre en quelques secondes depuis votre téléphone, votre tablet ou votre laptop et recevez votre commande au plus vite chez vous. Profitez de la l’opportunité de vous faire livrer votre commande sans devoir vous rendre en magasin. Le produit sera livré directement chez vous sous peu. Les frais de livraison sont offerts dans la plupart des produits que nous proposons. Pour les produits Prime la livraison sera effectuée en 24/48 heures.

 

L’histoire du Chili est généralement découpée en douze périodes, qui vont du début du peuplement humain du territoire de l’actuel Chili jusqu’à nos jours.

La période précolombienne, correspondant à l’histoire des différentes ethnies amérindiennes présentes sur le territoire, s’étend d’environ 12 500 av. J.-C à 1492. À partir de 1492, les Européens explorent le continent américain, et Diego de Almagro mène une expédition vers Copiapó, au nord du Chili actuel, en 1536.

La troisième période correspond à la conquête espagnole proprement dite, qui se déroule de 1536 à 1598 avec la guerre d’Arauco, durant laquelle les Espagnols sont proches d’être défaits par les Amérindiens mapuches. La période coloniale couvre ensuite plus de deux siècles, de 1598 à 1808. Cette période est marquée par la mise en place des institutions coloniales (Audiencia, capitainerie générale, armée, etc.)

La cinquième période, dite de l’Indépendance, se déroule de la prise du pouvoir par Mateo de Toro y Zambrano, un militaire stationné au Chili, en 1810, à l’exil du Libertador Bernardo O’Higgins du territoire en 1823. Elle est marquée par diverses batailles contre les Espagnols (qui tentent d’organiser la reconquête) et des problèmes à la tête du pays. Une fois l’indépendance du pays acquise, c’est une longue période d’organisation de l’État chilien qui commence avec, tout d’abord, la période d’organisation de la République, de 1823 à 1830, qui voit se succéder trois dirigeants et deux constitutions (moraliste en 1823 et libérale en 1828).

De 1831 à 1861, c’est la République conservatrice. Elle est marquée par la mise en place de la Constitution de 1833, établie par Diego Portales, avec un gouvernement fort et centralisateur. Il y a peu de troubles et le pays connaît la prospérité économique (grâce à la découverte de mines de cuivre et de la mine d’argent de Chañarcillo).

La huitième période, dite de la République libérale, s’étend de 1861 (élection de José Joaquín Pérez) à 1891 (avec le suicide du président José Manuel Balmaceda Fernández) ; elle est caractérisée par une stabilité politique plus grande (puisque seulement trois présidents sont élus dix ans chacun) et permet une extension territoriale (avec la guerre du Pacifique (1879-1884).

À partir de la guerre civile de 1891, c’est la République parlementaire, qui dure jusqu’à la promulgation de la Constitution de 1925. Le Congrès national domine la politique. Le président devient une figure pratiquement sans autorité. Le pays s’urbanise et des syndicats sont créés.

La République présidentielle marque un changement des institutions, avec la Constitution de 1925, jusqu’au coup d’État du 11 septembre 1973. Cette étape est relativement calme, le PIB du pays croît d’environ 4,5 % par an. Trois partis dominent la vie politique : les radicaux, les chrétiens-démocrates et les socialistes. De nombreuses entreprises sont créées à ce moment (LAN, FACH, ENTEL…). La fin de cette période est marquée par la montée de la gauche et des idées sociales (nationalisations des industries, accès à la santé pour tous, réforme agraire).

À la suite du coup d’État du 11 septembre 1973, qui renverse le président démocratiquement élu, Salvador Allende, un régime militaire dictatorial est mis en place avec à sa tête une junte de gouvernement dirigée par le général Augusto Pinochet. À la suite du coup d’État, des dizaines de milliers d’opposants sont arrêtés, torturés ou tués (comme Víctor Jara), même à l’étranger (Orlando Letelier), tandis que d’autres sont expulsés ou contraints à l’exil (Andrés Pascal Allende). Pinochet met en place avec les Chicago Boys une politique économique libérale (privatisation des entreprises, baisse du nombre de fonctionnaires, privatisation de l’enseignement supérieur), alors qu’une nouvelle constitution est adoptée en 1980.

Enfin, la transition vers la démocratie s’effectue à partir de 1990, à la suite du résultat d’un référendum révocatoire, avec l’élection de Patricio Aylwin (candidat de la Concertation des partis pour la démocratie). En 2006, Michelle Bachelet devient la première femme présidente du pays.